ROMARINS

Pourquoi l’Italie change de camp en 1915

Le changement d'alliance de l'Italie en 1915

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914, l’Italie, qui jusque-là était alliée de la Triple-Alliance (Autriche-Hongrie, Allemagne, Italie), décide de rester neutre avant de s’engager auprès de la Triple-Entente (France, Russie, Royaume-Uni). Cette décision est motivée par la perspective de concessions territoriales en cas de victoire. Les opérations italiennes se limitent principalement à un front qui les oppose à l’Autriche-Hongrie.

Au début de la Première Guerre mondiale, l’Italie se trouvait dans une position délicate, comme un navire naviguant dans une alliance orageuse.

Membre de la Triple-Alliance avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie, elle avait du mal à trouver pied à terre au sein de cette alliance, forçant l’Italie à reconsidérer son allégeance et à décider de son engagement dans le conflit qui se profilait.

L’Italie pendant la Première Guerre mondiale

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate en 1914, l’Italie, qui jusque-là était alliée de la Triple-Alliance (Autriche-Hongrie, Allemagne, Italie), décide de rester neutre avant de s’engager auprès de la Triple-Entente (France, Russie, Royaume-Uni). Cette décision est motivée par la perspective de concessions territoriales en cas de victoire. Les opérations italiennes se limitent principalement à un front qui les oppose à l’Autriche-Hongrie.

De 1915 à 1917, l’armée italienne, mal équipée et mal commandée, parvient néanmoins à pénétrer de quelques kilomètres en territoire ennemi, les Autrichiens restant généralement sur la défensive. Cependant, à l’automne 1917, les Italiens subissent une cuisante défaite à Caporetto avant d’obtenir la victoire à Vittorio Veneto en novembre 1918, amenant l’Empire austro-hongrois à demander l’armistice qui met fin au conflit.

Au début du conflit, le gouvernement italien déclare sa neutralité, mais des négociations secrètes sont menées avec les puissances centrales et les Alliés. Finalement, le 3 mai 1915, l’Italie se désengage de la Triple-Alliance et entre en guerre aux côtés de l’Entente, soutenue par la Grande-Bretagne et la France.

En échange de son entrée en guerre, l’Italie obtient des concessions territoriales en annexant des terres frontalières.

Cette période est marquée par des débats politiques et sociaux intenses en Italie, avec des oppositions à la guerre animées par les chefs du Parti socialiste italien, dont Benito Mussolini. La neutralité italienne est finalement rompue, et l’Italie joue un rôle crucial dans la fin du conflit mondial.

Une peinture représentant une scène de bataille avec des soldats italiens.

Source de l’image: clionautes.org


Les raisons du changement de camp de l’Italie en 1915

Au début de la Première Guerre mondiale, l’Italie se trouvait dans une position délicate, comme un navire naviguant dans une alliance orageuse. Membre de la Triple-Alliance avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie, elle avait du mal à trouver pied à terre au sein de cette alliance, forçant l’Italie à reconsidérer son allégeance et à décider de son engagement dans le conflit qui se profilait.

Voici les raisons qui ont conduit à ce changement de camp en 1915:

  • Pourquoi l’Italie a rejoint les Alliés en 1915:
    • Au début de la guerre, l’Italie choisit de rester neutre, cherchant à bénéficier des deux côtés, un stratagème que les Français appellent « jouer double jeu« .
    • Cependant, les Italiens se sont rapidement retrouvés avec « les mains vides« , faisant référence à leur déception face à la faible assistance reçue de la Triple-Alliance.
    • L’Autriche-Hongrie, alliée de la Triple-Alliance, avait refusé de donner à l’Italie une part de ses territoires en échange de leur soutien dans la guerre.
    • En conséquence, l’Italie s’est retrouvée dans une position inconfortable, tiraillée entre des alliances rivales et des promesses non tenues.
    • Cet état de choses a incité le gouvernement italien à chercher de nouvelles opportunités, ce qui a finalement mené aux négociations secrètes pour le Traité de Londres.
  • Pourquoi l’Italie a choisi de rester neutre au début de la guerre:
    • L’Italie n’était pas prête pour une guerre de grande envergure en 1914, notamment en termes de finances, d’armement et de troupes.
    • Bien que membre de la Triple Alliance avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie, l’Italie a invoqué une clause du traité permettant la neutralité si l’un des membres déclenchait une guerre offensive.
    • L’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand a été considéré comme un cas de guerre offensive par l’Italie.
    • De plus, l’Italie avait d’importantes tensions territoriales avec l’Autriche-Hongrie, ce qui rendait difficile tout engagement à ses côtés dans une guerre.
  • La tentation du traité de Londres:
    • En parallèle, des négociations secrètes étaient en cours pour le Traité de Londres.
    • En 1915, les Alliés (y compris le Royaume-Uni, la France et la Russie) ont promis à l’Italie des territoires de l’Afrique, de l’Adriatique et de l’Empire Ottoman en échange de son aide.
    • L’Italie a alors décidé de se joindre aux Alliés, pensant que cela serait plus avantageux pour ses intérêts.

Des soldats italiens se préparent à la guerre en 1915.

Source de l’image: bnf.fr


Le Changement d’Alliance de l’Italie en 1915

En 1915, au début de la Première Guerre mondiale, l’Italie se trouvait dans une position délicate en tant que membre de la Triple-Alliance avec l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie. Cependant, elle avait du mal à trouver sa place au sein de cette alliance. Face à des promesses non tenues et une assistance insuffisante de la part de ses alliés, l’Italie a finalement décidé de changer d’alliance.

Voici les points clés concernant ce changement d’alliance et ses répercussions :

  • Pourquoi l’Italie a rejoint les Alliés en 1915: Au début de la guerre, l’Italie a choisi de rester neutre, espérant bénéficier des deux côtés.

    Cependant, elle s’est retrouvée avec « les mains vides » en raison du manque de soutien de la Triple-Alliance. L’Autriche-Hongrie avait refusé de céder des territoires à l’Italie en échange de son soutien dans la guerre. L’Italie a donc cherché de nouvelles opportunités, conduisant aux négociations secrètes pour le Traité de Londres.

  • Influence du Traité de Londres: Le Traité de Londres a été conclu en secret entre l’Italie et les Alliés.

    Il promettait à l’Italie d’importantes concessions territoriales en cas de victoire. Ce traité a été un facteur clé dans la décision de l’Italie de rejoindre les Alliés en 1915.

  • Réactions de la population italienne: Suite à l’accord mystérieux de leur gouvernement avec les Alliés à Londres, la population italienne a probablement ressenti un mélange d’anticipation, d’incertitude et d’espoir. Le changement d’alliance a suscité des discussions et des débats dans toute l’Italie.
  • Implications du changement de camp: En rejoignant les Alliés, l’Italie a contribué à modifier l’équilibre des forces en Europe.

    Elle a participé activement aux combats sur le front italien, notamment lors de la bataille de Caporetto et de la bataille de Vittorio Veneto. Après la guerre, l’Italie a obtenu des territoires, mais elle a également subi des pertes humaines considérables.

En somme, la décision de l’Italie de changer d’alliance a eu des conséquences profondes sur la Première Guerre mondiale et a marqué un tournant dans l’histoire européenne.

Une image en noir et blanc de jeunes hommes en uniforme sur des motos, avec le texte LItalie fasciste en français.

Source de l’image: cairn.info


Le Changement de Camp de l’Italie en 1915

Il y a cent quatre ans, l’Italie déclarait la guerre à l’empire austro-hongrois, entrant ainsi réellement dans le premier conflit mondial. Au moment du déclenchement de la Première Guerre mondiale, l’Italie était alliée à l’Autriche-Hongrie et à l’Allemagne au sein de la Triplice. Cependant, elle décida de rester neutre.

Mais tout changea en 1915.

Voici comment ce changement de camp a eu lieu et son impact sur la guerre et l’avenir de l’Italie :

  • Le Pacte de Londres (26 avril 1915) : L’Italie conclut secrètement un pacte avec les trois pays de la Triple Entente (France, Royaume-Uni et Russie). En échange de son entrée en guerre, l’Italie obtint la promesse de récupérer des territoires frontaliers perdus un siècle plus tôt. Ces territoires comprenaient des villes telles que Trieste, Bolzano et une partie de l’Istrie, ainsi que de nombreuses îles dalmates.

    De plus, l’Italie exercerait son protectorat sur l’Albanie, le Dodécanèse et le bassin houiller d’Antalya en Turquie. Enfin, elle participerait au partage des dépouilles coloniales de l’Allemagne en Afrique.

  • L’entrée en guerre officielle (24 mai 1915) : Un mois après la signature du pacte, l’Italie déclare officiellement la guerre à son ancien allié, l’empire austro-hongrois. Cette décision était principalement le fait du roi Victor-Emmanuel III, du président du conseil Antonio Salandra et du ministre des affaires étrangères, Sidney Sonnino.

    Malgré une opinion publique majoritairement non-interventionniste et un parlement écarté des négociations, l’Italie s’engagea dans le conflit avec l’espoir de récupérer les territoires convoités.

  • Réactions internationales : La presse française de l’époque salua quasi-unanimement l’entrée de l’Italie dans le camp des pays civilisés et démocratiques en lutte contre les empires centraux. Les éditoriaux étaient fraternels et lyriques, accompagnés d’images des principaux acteurs politiques de cette entrée en guerre. L’armée italienne, bien que peu préparée, semblait prête à de nombreuses conquêtes rapides.
  • Conséquences et avenir : L’Italie participa activement à la guerre, mais son expérience fut complexe et coûteuse.

    Après la guerre, elle obtint certains des territoires promis, mais pas tous. Cela créa des tensions et des frustrations, notamment envers les Alliés. L’avenir de l’Italie fut marqué par ces revendications territoriales et les bouleversements politiques qui suivirent la fin de la guerre.

En somme, le changement de camp de l’Italie en 1915 eut un impact significatif sur la Première Guerre mondiale et la trajectoire future du pays.

LItalie, personnifiée par une femme, brandissant une épée et sortant des décombres dune ville en ruines, est accueillie par une autre femme représentant la France.

Source de l’image: bnf.fr


En somme, le changement de camp de l’Italie en 1915 eut un impact significatif sur la Première Guerre mondiale et la trajectoire future du pays. L’Italie a rejoint les Alliés en quête de territoires promis et d’une nouvelle opportunité, marquant ainsi un tournant dans son histoire politique. Les négociations secrètes du Pacte de Londres et l’entrée en guerre officielle ont entraîné des réactions internationales positives, mais aussi des tensions et des frustrations après la guerre.

Malgré les sacrifices et les coûts élevés, cette décision a façonné le destin de l’Italie. La décision de changer d’alliance en 1915 reste un moment clé non seulement dans l’histoire de l’Italie, mais aussi dans celle de l’Europe en guerre.

Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *